Le marathon :

Organisation :

  • Deux parcours (courses relais) d'environ 110 km  à 13 km / heure et de 160 km à 18 km / heure dans les métropoles volontaires pour effectuer 2 boucles en différentiel de parcours, de vitesse et de temps ...
     
  • Des marches participatives grand-public à travers les villes qui jalonnent l’itinéraire.
  • Une caravane d’animation, véritable régie ambulante qui :
    • Gère les aspects sportifs et les courses journalières,
    • s’assure des communications avec les partenaires concernés,
    • Se charge de l’intendance, tant à l’égard des personnes que des publics participants et spectateurs.

Quand ?

A l’issue de la période instructive et, si possible :

  1. Autour du 9 mai 2015 (Fête de l'Europe),
  2. ... ou du 17 octobre 2015 (Journée mondiale du Refus de la misère)
     

Nos moyens :

Actuellement :

  • un vivier de compétences associatives et d'expériences entrepreneuriales,
  • un comité de soutien d'instances européennes, d'Etats, de Régions, de Départements, de villes, d'associations, de personnalités qualifiées et de militants socio-économiques les plus divers,
  • quatre sites internet,
  • un journal du marathon avec les explications, pour mobiliser.

En recomposition :

  • un support juridique de portage en re-création sous forme d'une SCIC Marathon JOB-EUROPA
  • une cellule d'instruction et de pilotage,
  • une équipe pluridisciplinaire opérationnelle autour d’une caravane composée de participants salariés ou détachés, avec des véhicules identifiés.

A élaborer :

  • Des animations dans les villes sur le parcours et des forums-débats avec les acteurs locaux, chaque soir, pour identifier et mobiliser une dynamique citoyenne : des porteurs de projets, des experts-accompagnants des épargnants de proximité, et autres.